Projet impact collectif de Centraide du Grand Montréal

Soutenu par la Fondation depuis  2015

La Fondation Lucie et André Chagnon figure au nombre des 7 fondations qui se sont engagées auprès de Centraide du Grand Montréal à investir 21 M$ sur cinq ans dans 17 quartiers de l'île de Montréal dans le cadre du Projet Impact Collectif (PIC):

  • Fondation de la famille J.W. McConnell
  • Fondation de la famille Pathy
  • Fondation Dollar d'argent
  • Fondation du Grand Montréal
  • Fondation Lucie et André Chagnon
  • Fondation Mirella & Lino Saputo
  • Fondation Molson

Les partenaires du Projet Impact Collectif partagent l'idée que c'est en travaillant ensemble à l'échelle locale que l'on obtient de meilleurs résultats.

Expérimenter, innover et faire autrement pour réduire la pauvreté

Le PIC est une nouvelle forme de soutien au développement des communautés qui invite les quartiers montréalais à proposer, à expérimenter, à innover et à faire autrement pour réduire la pauvreté. Il vise à augmenter l'impact de la mobilisation et à obtenir des résultats mesurables et marquants.

Dès le démarrage du projet, les quartiers participants ont à identifier les changements attendus, les stratégies privilégiées, de même que les indicateurs de succès en lien avec leur plan d'action de quartier, notamment :

Sur les personnes

Exemples : le taux de diplomation des jeunes, la participation des parents à l'école, le développement du leadership citoyen.

Sur les processus

Exemples : le niveau d'engagement des acteurs, l'importance de la participation des citoyens, la qualité des relations et de la dynamique de concertation.

Sur les conditions de vie

Exemples : le développement cohérent d'un réseau complet de sécurité alimentaire, la progression du nombre de logements sociaux, le taux d'incivilité et de criminalité.

Sur le système

Exemples : la qualité de la collaboration entre l'école et la communauté, la mise en place de politiques municipales, l'amélioration du réseau de transport collectif.

Un soutien sur mesure

Le PIC tient compte de la réalité de chaque quartier participant en lui offrant un soutien sur mesure lui permettant de :

  • S'engager activement dans son développement social et ce, pour les cinq prochaines années, en lien étroit avec son plan d'action de quartier (qu'il soit défini ou en émergence).
  • Développer ou renforcer une approche globale et intégrée, c'est-à-dire qui mobilise l'ensemble des réseaux locaux d'acteurs.
  • Conduire l'évaluation de sa démarche collective de façon à servir la stratégie, le renforcement des capacités, l'apprentissage collectif et l'amélioration continue des pratiques.
  • Participer à des activités de partage des connaissances et des apprentissages regroupant d'autres communautés locales.
  • Bénéficier d'un appui financier et d'autres formes de soutien contribuant à la réalisation du plan d'action de quartier.  

En savoir plus 

Dans le quartier Ahuntsic, l'exemple de l'École de la citoyenneté

L'École de la citoyenneté souhaite encourager les résidents à prendre la parole et à défendre leurs intérêts citoyens autour de deux pôles :

  • La sécurité alimentaire
  • Le développement d'équipements collectifs 

En savoir plus

 

 

On en parle dans les médias 

Les philanthropes s'unissent pour lutter contre la pauvreté
Le Devoir (9 juin 2018)
Centraide du Grand Montréal pilote depuis près de deux ans le Projet impact collectif (PIC), une démarche de lutte contre la pauvreté qui innove en unissant les philanthropes et en laissant les collectivités déterminer les projets à financer. (Fondation Chagnon)

Nous voulons

« Nous voulons » est une courte vidéo qui traduit en images la volonté, chaque jour renouvelée, qui nous anime : celle de prévenir la pauvreté pour le bien-être des générations futures au Québec.

LA FONDATION
LIGNE DU TEMPS










Merci de votre aide pour améliorer nos contenus

Poursuivre la navigation