Bien dans mes baskets

Période de soutien de la Fondation : 2009 - 2014

Le programme Bien dans mes baskets a débuté en 2001 à l'école secondaire Jeanne-Mance de Montréal en réponse à la difficulté des intervenants psychosociaux d'établir un contact avec certains jeunes présentant des difficultés importantes, entre autres ceux et celles provenant de différents milieux multiethniques et socio-économiques défavorisés.

Il s'agit d'un programme de prévention et de développement psychosocial utilisant le basketball parascolaire comme outil d'intervention et mis sur pied par un intervenant social scolaire du Centre de la santé et des services sociaux (CSSS) Jeanne-Mance.

L'équipe autour du programme profite de cette période de l'adolescence, où l'identité se définit, pour centrer ses actions autour des besoins de l'élève et de son milieu de vie. Elle tente de favoriser des comportements pro-sociaux chez ces jeunes tout en les valorisant dans un projet centré sur leurs intérêts et en les motivant sur le plan scolaire.

Bien dans mes baskets est un programme d'intervention qui intègre différents acteurs du milieu social : les jeunes, leur famille, les intervenants scolaires et la communauté.

Face à sa pertinence et à son succès, la Fondation a décidé de le soutenir, y voyant un moyen de lutter contre le décrochage scolaire et de favoriser le développement de saines habitudes de vie.

Le programme comporte trois grands volets :

  • La poursuite de Bien dans mes baskets à l'école secondaire Jeanne-Mance;
  • La réalisation d'une recherche évaluative, menée par l'Université de Montréal, afin de rendre compte du processus de mise en œuvre du programme ainsi que de son impact;
  • L'implantation de projets-pilotes Bien dans mes baskets dans d'autres écoles, adaptés aux besoins de leurs milieux.

Pour l'année 2012-2013, le programme a accueilli 112 élèves (39 filles et 73 garçons), regroupés selon leur âge et leur sexe, des critères sportifs, des besoins sociaux et le degré de motivation à faire partie du programme.

À ce groupe du secondaire, s'ajoutent 140 jeunes du primaire qui participent, à raison de deux rencontres par semaine, au projet de passage « primaire-secondaire » des Mini dragons.

Au fil des années, le programme ainsi que ses participants ont reçu de nombreux prix et ont suscité l'attention des milieux scolaires et communautaires.

Quelques témoignages :

«  On inscrit notre démarche dans la perspective de l'école en tant que milieu d'éducation globale. On y apprend le français et les mathématiques, oui, mais aussi comment se développer en tant qu'individu et citoyen. »

Martin Dusseault, coordonnateur et fondateur

«  Depuis mon retour à Jeanne-Mance, on peut voir une grande amélioration, quand vient le temps de me contrôler j'essaye le plus possible. C'est grâce à cette école et au programme Bien dans mes basket si aujourd'hui j'aime aller à l'école et que je n'ai plus le goût de décrocher ! »

Sephora Chery,  athlète, élève de sec. 4, (2012)

Nous voulons

« Nous voulons » est une courte vidéo qui traduit en images la volonté, chaque jour renouvelée, qui nous anime : celle de prévenir la pauvreté pour le bien-être des générations futures au Québec.

LA FONDATION
LIGNE DU TEMPS