Une relation enseignante-élève positive serait un des facteurs-clés de la réussite scolaire surtout au début de la scolarisation

Un récent fascicule, publié par l'Institut de la statistique du Québec dans le cadre l'Étude longitudinale du développement des enfants du Québec (ELDEQ), montre que certains éléments de la relation enseignante-élève sont associés à la réussite scolaire au primaire. On y apprend que - même une fois le sexe, le milieu économique et les problèmes de comportement des élèves pris en compte - le sentiment de confiance et d'efficacité de l'enseignante et, dans une moindre mesure, sa capacité à bien comprendre ce que l'enfant ressent sont associés de façon positive au rendement scolaire des enfants vers l'âge de 10 ans. 

Lire le fascicule

Nous voulons

« Nous voulons » est une courte vidéo qui traduit en images la volonté, chaque jour renouvelée, qui nous anime : celle de prévenir la pauvreté pour le bien-être des générations futures au Québec.

LA FONDATION
LIGNE DU TEMPS