Décrochage scolaire : les Québécois veulent passer à l’action!

Bouton_sondageLa Fondation Lucie et André Chagnon révèle aujourd'hui, 22 octobre 2013, les résultats d'une enquête sur la valorisation de l'éducation et de la persévérance scolaire au Québec.

Quelques faits saillants de ce sondage démontrent que la population souhaite que des mesures concrètes soient prises pour aider les enfants à se développer et à réussir leurs études :

  • 82 % des Québécois se disent préoccupés par le décrochage scolaire des jeunes au secondaire
  • 38 % des parents d'enfants de moins de 17 ans craignent que leur enfant abandonne ses études secondaires
  • Questionnés sur le taux de diplomation au secondaire acceptable pour le Québec, les Québécois ont indiqué qu'ils aimeraient que celui-ci atteigne 82 %, soit le taux que s'est fixé le Groupe d'action sur la persévérance et la réussite scolaires d'ici 2020 (80 %) ; pour 53 % des parents ayant de jeunes enfants, la scolarité souhaitée pour leur propre enfant est de niveau universitaire ;
  • Selon les participants au sondage, les personnes à valoriser et à soutenir prioritairement dans la lutte contre le décrochage scolaire sont bien sûr les élèves, mais également les parents et les enseignants ;
  • Diverses mesures, impliquant plusieurs acteurs et visant à lutter contre le décrochage scolaire, ont été proposées aux personnes sondées ; certaines de ces mesures ont reçu une forte adhésion (ex. : assurer aux élèves en difficulté un accès à des services spécialisés à 87 %, valoriser le rôle des enseignants à 85 %, valoriser le rôle des parents à 84 %, assurer une bonne formation et le perfectionnement des éducateurs, des enseignants et de tout le personnel dans le milieu scolaire à 87 %) ; 
  • Les avis sont partagés, et un équilibre reste à trouver, au sujet de la répartition des ressources à investir dans la persévérance et la réussite scolaires des enfants, puisque 47 % prioriseraient les secteurs défavorisés, alors que 53 % les distribueraient de façon uniforme à travers le Québec.

« Alors que les Grandes rencontres sur la persévérance scolaire 2013 sont sur le point de débuter le 4 novembre prochain, la Fondation souhaite que les résultats du sondage servent de repère à toutes celles et tous ceux qui conjuguent leurs efforts pour le développement et la réussite éducative des enfants et des jeunes du Québec. Notre Fondation, pour sa part, en tiendra certainement compte dans la planification des actions qu'elle mène dans ce domaine », a souligné monsieur Claude Chagnon, président de la Fondation Lucie et André Chagnon.

À propos du sondage
Du 12 septembre au 4 octobre 2013, 3 025 Québécois et Québécoises âgés de 15 ans et plus ont été sondés, à travers la province, au sujet de cet enjeu de société par la firme Léger.

Les principaux objectifs de cette enquête étaient, notamment, de:

  • situer la question de l'éducation et du développement de la petite enfance par rapport à d'autres enjeux majeurs de la société québécoise;
  • évaluer le niveau de connaissance du problème du décrochage scolaire et l'importance qui lui est accordée; 
  • connaître les perceptions et les attitudes de la population au sujet de l'éducation, du développement des jeunes enfants, de la persévérance scolaire, de la formation professionnelle, des enseignants, des éducateurs/trices en service de garde, de la relation entre les parents et les enseignants et, plus largement, avec l'école; 
  • mesurer l'importance accordée à diverses mesures et à divers acteurs qui pourraient avoir un impact sur la persévérance et la réussite scolaires au Québec.

Résultats régionaux

Communiqué (PDF)

Nous voulons

« Nous voulons » est une courte vidéo qui traduit en images la volonté, chaque jour renouvelée, qui nous anime : celle de prévenir la pauvreté pour le bien-être des générations futures au Québec.

LA FONDATION
LIGNE DU TEMPS